MYOPIE EVOLUTIVE

Une meilleure vision, un meilleur confort...Oubliez vos expériences passées.

Myopie evolutive chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte

 

Une épidémie silencieuse s’est abattue sur les enfants du monde.

Au cours des 30 dernières années, la myopie a doublé en Europe

et aux Etats-unis.

La moitié de l’humanité, soit 5 milliards de personnes, sera myope en 2025,

dont 20%, soit 1 milliard de personnes, avec un risque majeur de devenir aveugle…

En France, près de 4 personnes sur 10 souffrent de ce trouble de la vue qui se développe généralement au cours de l’enfance et de l’adolescence.
Induite par un allongement de l’œil ou par une courbe trop forte de la cornée, la myopie engendre une vision trouble de loin.
Depuis quelques années, les ophtalmologistes notent une augmentation du nombre de myopes aux Etats-Unis et en Europe. En France, 40 % de la population est concernée, contre 20 % il y a dix ans. Les plus jeunes sont près de deux fois plus touchés que les personnes plus âgées : la myopie atteint en effet 25 à 30 % des jeunes de 16 à 24 ans, selon le Syndicat national des Ophtalmologistes de France (Snof).

 

ÉVALUATION DES RISQUES D’ÉVOLUTION MYOPIQUE CHEZ L’ENFANT

Solution:

Les lentilles de nuit

 

 

Les lentilles de contact ne sont plus un dispositif réservé uniquement aux adultes et aux adolescents : les ophtalmologistes n’hésitent pas à prescrire des lentilles correctrices même à de jeunes enfants âgés de 2-3 ans, voire même à des bébés dans certains cas de pathologies oculaires. Les lentilles de contact rigides permettent aujourd’hui de corriger efficacement et en toute sécurité la vue des jeunes enfants, selon les experts en contactologie pédiatrique.

Pendant très longtemps, des techniques diverses et variées (vitamines, sous corrections, sur corrections, verres à doubles foyers…) ont été appliquées pour essayer de freiner la myopie, sans résultat scientifiquement probant.

À partir des années 90, une nouvelle technique très particulière est apparue:

l’Ortho-Kératologie

(lentilles de nuit)

 

Éprouvée depuis plus de 20 ans, l’orthokératologie a bénéficié ces dernières années d’innovations majeures tant sur les designs de lentilles qu’au niveau des matériaux. Cette technique est entre autre considérée comme une solution efficace pour la freination de la myopie chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte.

Des chercheurs du Sud-Est asiatique, région où la myopie touche 70 à 80% des enfants, ont entrepris des études scientifiques, confirmant qu’en mettant des lentilles rigides aux enfants, on obtenait, non pas un arrêt de la myopie, mais une diminution de son évolution.

Elle est également proposée en alternative à la chirurgie réfractive chez l’adulte.

Sans danger et sans douleur, l’adaptation en lentilles de nuit présente également l’avantage d’être non invasive et totalement réversible : les porteurs peuvent en arrêter le port à tout moment et choisir un autre mode de correction.

Son principe:

les lentilles se portent la nuit et corrigent le défaut visuel pendant le sommeil et remodèle la surface des yeux de manière superficielle.
Au réveil, après retrait des lentilles, la vision est nette tout au long de la journée sans qu’il soit nécessaire de porter des lentilles ou des lunettes.

Ces lentilles corrigent la myopie associée ou non à l’astigmatisme et l’hypermétropie (ainsi que les débuts de la presbytie chez l’adulte)

La prévention et le contrôle de la myopie à partir de 7 ans

Véritable innovation, les lentilles de nuit ont été spécifiquement conçues pour que la myopie de l’enfant se stabilise et cesse de progresser.
Ces lentilles ont une action préventive sur l’évolution des faibles myopies et sont fortement recommandées pour traiter les myopies évolutives inférieures ou égales à -4 .00 D, cela dès l’âge de 7 ans.

En effet, plus tôt l’enfant est pris en charge, plus l’évolution de sa myopie s’en trouvera ralentie.

La liberté retrouvée

Outre le contrôle de la myopie chez l’enfant, les lentilles de nuit sont le gage d’une totale liberté de vision tout au long de la journée.
Enfants, adolescents ou adultes n’ont plus aucune contrainte liée au port de lunettes ou de lentilles au cours de leur journée et bénéficient dans leurs activités quotidiennes d’une qualité de vision comme s’ils n’avaient aucun défaut visuel.

 

Indications:

  • La freination de la myopie évolutive.
  • La pratique d’activités sportives notamment aquatique.
  • L’enfant ne veux pas porter ses lunettes ou se montre non assidu au port.
  • L’enfant se blesse avec ses lunettes ou les casse souvent.

Contre –indications:

  • Manque d’hygiène.
  • Non implication de l’un des 2 parties (parent ou enfant)

 

Si le principe d’orthokeratologie ne convient pas à votre enfant notamment à cause d’une correction supérieure aux possibilités indiquées, il existe d’autres solutions en lentilles de contact rigide à port diurne. Demandez l’avis de votre spécialiste.

Une prescription médicale de l’ophtalmologiste est obligatoire.

Le port de lentilles de contact chez l’enfant offre en effet bien avantages par rapport aux lunettes… 

Des lentilles rigides adaptées sur mesure pour les enfants

Les nouveaux modèles de lentilles de contact rigides sont préconisés par les ophtalmologistes notamment pour la correction de la forte myopie et de l’œil paresseux. Adaptées « sur mesure », les lentilles rigides sont également recommandées pour les bébés qui ont subi une opération de la cataracte congénitale. Même les bébés de moins de trois mois peuvent ainsi être équipés de lentilles de contact !

Il faut également savoir que les lentilles rigides couvrent l’ensemble du champ de vision : elles procurent donc une meilleure correction de la vue ainsi qu’une qualité de vision bien supérieure à celle obtenue avec des lunettes. Ceci est d’autant plus vrai que les enfants ont tendance à retirer souvent leurs lunettes malgré les directives de leurs parents… En outre, la durée de vie des lentilles de contact rigides peut atteindre 12 mois (selon les différents modèles) et leur coût revient souvent moins cher que les lunettes.

Le port de lentilles de contact favorise le bien-être de l’enfant

Équiper un jeune enfant de lentilles de contact ne contribue pas seulement à corriger efficacement son trouble visuel : dans bien des cas, les lentilles de contact libèrent l’enfant de la gêne engendré par le port de lunettes peu esthétiques et dérangeantes. Une étude effectuée par l’Université d’Ohio aux Etats-Unis a démontré que les enfants âgés de 8 à 11 ans portant des lentilles de contact se sentent mieux dans leur peau que lorsqu’ils portaient des lunettes.

La manipulation des lentilles rigides n’est pas difficile pour les enfants, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Les enfants apprennent très vite à mettre et enlever leurs lentilles comme il faut. L’entretien quotidien des lentilles rigides doit être effectué par les parents jusqu’à l’âge de 7 ans mais les nouvelles solutions multifonctions rendent désormais cette opération très simple.

En savoir plus…

L’hérédité en question chez nos tout petits

La myopie est en partie d’origine génétique. Avant l’âge de 12 ans, l’hérédité entre pour une grande part dans l’apparition de la myopie. Un enfant a deux fois plus de risques de devenir myope si l’un de ses parents l’est aussi. Si les deux parents sont myopes, ce risque est multiplié par 3.

L’apparition d’une myopie chez un jeune enfant se signale par des comportements bien particuliers : il se rapproche de sa feuille, de l’écran de télévision ou de la tablette, plisse des yeux devant le tableau en classe. Une consultation chez un ophtalmologiste s’impose alors, même si l’enfant n’a encore que 2 ou 3 ans.

Si les moyens de contrôler la myopie se développent peu à peu, le dépistage et la prévention restent la clé pour détecter ce trouble visuel qui apparaît dans l’enfance et qui peut se révéler très handicapant : dès ses 9 mois, un enfant peut se faire dépister pour ensuite être contrôlé régulièrement (tous les 6 mois). Et pour surveiller le temps passé devant les écrans, les parents peuvent retenir une règle simple : jusqu’à 3 ans, pas plus de 10 minutes par jour, entre 3 et 6 ans, maximum 20 minutes et enfin 30 minutes pour les enfants âgés entre 6 et 9 ans.

 

Les facteurs environnementaux et comportementaux:

La myopie augmente dans les pays industrialisés avec une prévalence 3 fois plus importante dans les zones fortement urbanisées que dans les zones rurales.
Les facteurs génétiques ne peuvent expliquer à eux seuls cette augmentation et des facteurs environnementaux sont aujourd’hui mis en cause comme l’augmentation du temps passé par les jeunes sur les écrans (télévision, tablettes, ordinateurs, smartphone…) qui sollicitent la vision de près et majorent l’exposition à la lumière artificielle.

 

 

Prévenir la myopie : passez du temps dehors !

La lumière extérieure et naturelle stimulerait la production d’un neurotransmetteur, la dopamine, connue pour réguler la croissance de l’œil. Sécrétée en quantité suffisante, elle bloquerait ainsi l’allongement excessif de celui-ci.
Il apparaîtrait que les enfants qui auraient le plus joué dehors seraient moins nombreux à être myopes à l’âge de 15 ans que ceux ayant passé plus de temps à l’intérieur, quelle que soit l’activité physique pratiquée. Inciter les enfants à passer plus de temps à l’extérieur (au moins 3h par jour) pourrait ainsi contribuer à limiter la recrudescence de la myopie dans la population.Si le soleil émet des ultraviolets et de la lumière bleue, ces derniers restent beaucoup moins forts que la lumière bleue produite par nos écrans. La lumière naturelle aurait donc un effet protecteur sur l’apparition et la progression de ce trouble visuel.

Les risques liés à l’évolution de la myopie

Plus une myopie commence tôt en âge, plus elle sera évolutive et importante.

On considère que la myopie est :

– faible entre -1 et -3 dioptries,
– moyenne entre -3 et -6 dioptries
– forte au-delà

Du fait de l’allongement du globe oculaire, la rétine se trouve étirée : c’est la raison pour laquelle la myopie forte fragilise l’œil, augmentant les risques de développement de certaines pathologies : cataracte précoce, glaucome ou décollement de rétine.

 

Myopie “accommodative” chez les adolescents

Une autre forme de myopie peut se développer chez l’adolescent ou le jeune adulte. C’est la fameuse myopie «accommodative» de l’étudiant : à force d’avoir le nez collé sur les cours ou les écrans (ordinateur, tablettes, jeux vidéo, etc.), il ne parvient plus à ajuster sa vue lorsqu’il regarde au loin.
Afin de ne pas solliciter la vision de près au détriment de celle de loin, il est recommandé de faire des pauses toutes les 2 heures lorsque l’on doit passer beaucoup de temps les yeux rivés sur un écran ou sur des livres….

Ortho-K et Enfants: Maximisez les Avantages, Minimisez le Risque

Bien que n’étant pas sans risque, l’orthokeratologie permet aux praticiens d’offrir des nouvelles options de traitement à nos jeunes patients.

Conceptuellement, l’orthokeratologie existe depuis plus d’un demi-siècle maintenant. Mais, ce sont les améliorations de matériaux de lentille, la conception et la fabrication au cours de la décennie dernière qui a déclenché des changements significatifs sur ce traitement. Les données publiées sur ce même laps de temps de 10 ans ont montré un effet de retard sur la progression de myopie, il est clair que l’orthokératologie n’a jamais eu de plus grand potentiel pour être un facteur significatif dans le royaume de correction de vision – particulièrement pour enfant.

Cependant, les infections oculaires causées par le port de lentilles peuvent rendre les patients nerveux au sujet de l’orthokératologie, en particulier lorsque les parents envisagent la procédure pour leur enfant. Il est donc important que nous fassions notre part pour atténuer les préoccupations en sachant quels facteurs de risque existent et quels problèmes peuvent survenir.

Pourquoi l’ortho-K ?

Nous pouvons tous convenir qu’il y a des avantages incontestables à l’orthokératologie, comme la commodité et la sécurité. Les avantages comme les inconvénients de l’ortho-k doivent être mentionnés aux patients.

D’abord et avant tout, nous ne pouvons pas sous-estimer l’avantage de ne pas porter de lentilles correctrices, surtout pour les enfants.

Combien de fois avez-vous eu des parents frustrés qui venaient pour la cinquième fois en un mois pour faire réparer ou ajuster les lunettes de leur enfant?

À quelle fréquence les enfants finissent-ils par remplacer les lunettes parce qu’elles sont brisées ou égratignées au point de ne plus servir?

En général, les enfants ont plus de difficulté à porter des lunettes que les adultes, en raison de leur mode de vie actif et de leur négligence relative à l’égard de leurs lunettes. Gardez à l’esprit que le coût à long terme de l’orthokératologie par rapport aux lunettes n’est pas significativement différent lorsque vous considérez que vous remplacez les lunettes chaque année, sinon plus fréquemment.

Deuxièmement, les lunettes sont difficiles à utiliser pour faire du sport ou d’autres activités physiques. C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux parents envisagent les lentilles cornéennes. De nombreux parents, cependant, sont tiraillés entre le fait que leur enfant n’est pas prêt pour les lentilles cornéennes et la possibilité que leur enfant doive porter des lunettes pour le sport. L’orthokératologie est une solution parfaite pour ces deux problèmes. Pour les enfants pratiquant une activité sportive, il n’y a pas de meilleur moyen de correction à tout âge que l’orthokératologie.

Ortho-K vs. Lentilles de contact souples

On pourrait débattre que les lentilles de contact souples peuvent être tout aussi avantageuses pour les enfants actifs que l’orthokératologie, mais les arguments sont insuffisants.

  • Par exemple, même s’il ne faut pas porter de lentilles souples en natation, ce n’est plus un problème en orthokératologie.

  • Étant donné que les lentilles souples sont portées pendant les périodes actives de la journée, tout problème de séchage ou de stabilité des lentilles aura une incidence sur la vision et le fonctionnement en période de demande visuelle. Ce n’est pas le cas de l’orthokératologie.

  • Les lentilles souples sont appliquées à la maison, mais l’enfant passe ensuite la majeure partie de sa journée loin de la maison et, fort probablement, loin de son système de soins, de ses lunettes de protection et de ses lunettes de secours. Cela signifie que tout problème qui survient pendant le port de leurs lentilles souples peut ne pas être géré de façon optimale. D’autre part, en orthokératologie, les enfants gèrent l’utilisation de leurs lentilles à la maison, l’aide et des produits de soin dont ils ont besoin toujours près d’eux.

  • La lentille souple reste le dispositif le moins sécuritaire pour un port envisagé fréquemment et sur un plus ou moins long terme. Le risque de complication liées au port de lentilles de contact est bien plus important en lentilles souples qu’en lentilles rigides.

En comparant les coûts cumulatifs, il y a peu de différence monétaire entre l’orthokératologie et l’utilisation de lentilles souples. Bien que le coût initial de l’orthokératologie soit plus élevé, le coût annuel des lentilles souples le rattrapera généralement à long terme.

Myopie évolutive freinée.

L’un des avantages potentiels est la possibilité d’un contrôle de la myopie par l’orthokératologie. Une théorie expliquant pourquoi la myopie progresse stipule que le defocus hyperopique sur la rétine périphérique avec des formes standard de correction de la vision, conduit à une progression plus poussée de la myopie. Avec l’orthokératologie, seule la correction de l’axe visuel central de 4 à 5 mm est optimale, tandis que la rétine périphérique est laissée à des degrés variables de défocus myopique. Ce défocus myope entraîne un développement moindre de la myopie à un degré statistiquement significatif.

Les études et les résultats publiés indiquent que le ralentissement de la progression de la myopie est réel avec l’orthokératologie. En 2005, des médecins et collaborateurs ont publié la première série de résultats comparant l’élongation axiale de l’œil chez un groupe d’enfants utilisant des lentilles orthokératologiques avec un groupe témoin. Leur recherche a montré 46% moins d’allongement axial chez les patients avec ortho-k lentilles vs. celles du groupe témoin.

En 2009, des résultats presque identiques dans une population de patients complètement différente ont été rapportés. Ces résultats ont été suivis de recherches supplémentaires dans différentes régions du monde, y compris deux études de 2011, qui ont montré un ralentissement de l’allongement axial et de la croissance de la chambre vitrée, y compris le retard de la myopie en orthokératologie (ROMIO) Étude, qui consiste à randomiser les participants en orthokératologie ou lunettes à vision unique. Les premiers résultats montrent des données comparables à celles des quatre autres études susmentionnées.

Il y a de plus en plus de preuves qui laissent entendre que l’orthokératologie ne se limite pas aux avantages évidents de la commodité — il pourrait devenir de plus en plus clair que cette option devrait être discutée avec les parents de tous les enfants qui présentent progression de la myopie.

L’utilisation de solutions appropriées et l’enseignement de la bonne technique sont essentiels pour réduire au minimum le risque de complications pour les enfants des lentilles orthokératologiques.

Minimiser les risques

Quels sont ces risques?

La principale préoccupation à court terme est l’infection oculaire, qui entraîne la perte de l’acuité visuelle la mieux corrigée.

L’infection oculaire est un facteur de risque pour tout type de port de lentilles cornéennes. Le port des lentilles de nuit est associé à un risque plus élevé d’infection oculaire que le port quotidien des lentilles, mais le port des lentilles perméables au gaz ( Lentille rigide) présente un risque moins élevé que celui des lentilles souples.

Comment minimiser ce risque pour les patients, en particulier les enfants?

De toute évidence, de bonnes pratiques de soin des lentilles sont de la plus haute importance. Il a été recommandé d’utiliser uniquement des lentilles cornéennes approuvées et d’éliminer l’utilisation d’eau du robinet sur les lentilles pour réduire le risque; la plus forte incidence de kératite infectieuse se produit dans les régions du monde où les bonnes pratiques de soins sont moins susceptibles d’être suivies.

En outre, il sera donner aux parents et aux enfants des instructions précises sur ce à quoi il faut s’attendre avec le port de lentilles, incluant le confort lors de l’application, les signes et les symptômes des problèmes et les coordonnées après les heures de travail. Ces mesures sont essentielles pour réduire au minimum le risque qu’une lentille cause de graves problèmes. Les directives écrites et les instructions, ainsi que le consentement éclairé, sont fortement recommandés à tous les porteurs de lentilles orthokératologiques.

Enfin, l’utilisation de matériaux à lentille perméabilité à l’oxygène élevée et de conceptions approuvées par la FDA minimise non seulement le risque pour les patients, mais améliore également l’efficacité du traitement.

Notre centre a pour exigence d’adapter des lentilles uniquement de laboratoires avec le plus haut niveau de conformité aux pratiques acceptées et les matériaux de la plus haute qualité afin de minimiser le risque de complications pour les patients​

Le respect des instructions et notamment des règles sont donc la clef de la réussite sur le long terme. Un enfant adapté dès l’âge de 7 ans pourrait alors bénéficier des avantages des lentilles de nuit jusqu’à ses 18-20 ans et voir sa myopie freinée de 50 à 90%. Pouvoir offrir à un enfant la possibilité de contrôler l’évolution de la sa myopie, tout en lui apportant liberté, confort et performance visuelle devrait fortement encourager les parents comme l’enfant à adopter ce mode de traitement.

Prendre soin de leurs yeux, c’est aussi prendre soin de leur avenir.